La mort subite du Nourisson.


Qu’est-ce que le syndrome de la mort soudaine du nourrisson?
Le syndrome de la mort soudaine du nourrisson désigne la  mort imprévue et soudaine d’un nourrisson en bonne santé apparente dont la mort demeure inexpliquée meme après une autopsie exhaustive.

Le SMSN touche le plus souvent des bébés dont l’âge se situe entre 2 et 4 mois. Le taux de SMSN est réduit de moitié à l’âge de 6 mois mais des cas peuvent encore se produire jusqu’à l’âge d’un an. Au Canada, environ 150 décès sont attribuables au SMSN chaque année, soit 1 par 2 000 naissances vivantes. Le SMSN est la principale cause de décès des nourrissons dont l’âge se situe entre un mois et un an.
Quelle est la cause du SMSN?
Nous n’avons aucune certitude à ce sujet. Nous savons néanmoins que certains bébés courent un risque plus élevé de SMSN.

Parfois, le risque est plus élevé en raison de facteurs que nous ne pouvons ni corriger ni enrayer. Ainsi, le taux de SMSN est plus élevé chez les autochtones que dans le reste de la population. Nous savons que le risque est plus élevé pour les garçons que pour les filles. Le risqué serait aussi plus élevé, semble-t-il, pour les prématurés et les bébés dont le poids est faible à la naissance. Le SMSN peut se produire à n’importe quelle saison de l’année. Rien n’indique que le risque soit plus élevé pour les bébés dont un frère ou une soeur est mort de SMSN .
Que puis-je faire pour réduire le risque pour mon bébé?
1. Faites dormir le bébé sur son dos, sur une surface ferme et unie. Des recherches indiquent que les bébés qui dorment sur le dos sont moins susceptibles de mourir de SMSN que ceux qui dorment sur le ventre ou sur le côté. Les bébés normaux et en bonne santé (même les nouveaunés) ne s’étouffent pas et n’ont pas le moindre problème lorsqu’ils dorment sur le dos, bien que ce soit une bonne idée de leur faire faire un «rot» après la tétée.  Néanmoins, certains problèmes de santé rendent nécessaire de faire dormir le bébé sur le ventre.
Discutez avec votre médecin des besoins particuliers de votre bébé.

Il est nécessaire de mettre le bébé sur le ventre Durant quelque temps à son réveil pour des raisons liées au développement. Cela leur évitera également d’avoir l’arrière de la tête temporairement aplatie par endroits.   Vous n’avez pas à forcer le bébé à dormir sur le dos lorsqu’il est assez vieux pour se retourner de lui-même (normalement entre 5 et 7 mois). Néanmoins, vous devriez quand même le mettre au lit sur le dos.

2. Ne fumez pas durant votre grossesse et ne fumez pas à proximité de votre bébé. La fumée de cigarette accroît le risque que votre bébé souffre d’infection respiratoire. Elle accroît également le risque qu’il meure de SMSN. Un bébé exposé à la fume secondaire, ou dont la mère fume durant ou après la grossesse, court un risque beaucoup plus élevé de SMSN. Ne laissez pas d’autres personnes, telles que les amis ou les gardiennes, fumer à proximité de votre bébé.  Parlez à votre médecin si vous ou votre époux avez besoin d’aide pour arrêter de fumer.

3. Gardez le bébé à une température confortable: ni trop froide, ni trop chaude. Parfois, en essayant de garder son bébé bien au chaud, on peut dépasser les bornes et il finit par avoir trop chaud. Un bébé qui a trop chaud court un risque plus élevé de mourir de SMSN. Vous savez que votre bébé est juste bien quand sa tête est légèrement chaude au toucher. Un bébé qui transpire derrière les oreilles et sur la nuque a trop chaud. En règle générale, habillez votre bébé comme vous vous habilleriez vous-même, lui mettant le même nombre d’épaisseurs plus une. Les  bébés diffèrent entre eux mais les pieds et les mains d’un bébé seront normalement un peu frais. Examinez la nuque de votre bébé: s’il transpire, enlevez-lui une épaisseur.

4. Allaitement Le risque de mourir de SMSN pourrait être moindre pour les bébés nourris au sein. De plus, l’allaitement au sein confère à votre bébé d’importants avantages du point de vue nutritif et psychologique, contribuant également à renforcer son système immunitaire. Si vous avez besoin d’aide en rapport avec l’allaitement, 

parlez à l’infirmière de santé publique de votre localité ou à votre sagefemme.  Vous pourriez aussi prendre contact avec un groupe de soutien pour femmes qui allaitent. Votre infirmière de santé publique ou votre sage-femme pourront vous aider à en trouver un dans votre localité.

5. Évitez l’alcool et les drogues Il est fortement déconseillé d’utiliser certaines drogues et certaines substances durant la grossesse et après. L’alcool, la marijuana, le «crack», la cocaïne et l’héroïne sont de ce nombre, mais il y en a d’autres. Tout porte à croire que l’usage de ces substances peut accroître le risque de SMSN.

6. Autres facteurs de risque : Un grand nombre de familles ont adopté la pratique du lit commun. Rien n’indique que le risque de SMSN soit moindre lorsqu’un bébé dort avec ses parents ou avec un frère ou une soeur. Le risque de SMSN augmente, toutefois, quand la personne qui partage le lit est un fumeur ou a consommé de l’alcool ou des drogues susceptibles de réduire sa capacité de réagir.
Autres suggestions pour la sécurité au lit :
• Assurez-vous que l’endroit où dort votre bébé est plat, ferme et dépourvu d’encombrements comme les oreillers, les édredons, les couvertures lourdes ou les jouets de peluche.
• Ne laissez pas un bébé dormir sur un matelas ou un oreiller mou, un édredon ou une courtepointe, ou un lit d’eau. Évitez les bordures de protection, les peaux d’agneau et autres produits du genre. Le lit devrait être ferme et plat, muni seulement de draps et de couvertures légères, sans aucun dispositif pour maintenir la position du bébé endormi.
• Gardez les feuilles et les sacs de plastique, de meme que les jouets de peluche, éloignés du visage de votre bébé car ils posent un risque de suffocation.
• Assurez-vous que l’écart entre le matelas et le chassis du lit ne dépasse nulle part un pouce (3 cm) quand le matelas est poussé contre l’un des coins du lit.  Autrement, votre bébé pourrait se coincer la tête entre le matelas et le châssis et s’étouffer.
• Assurez-vous que l’écart entre les barreaux du lit ne dépasse pas 2 1/2 pouces (6 cm) de façon à ce que le bébé ne puisse y passer la tête. • Assurez-vous que le petit lit n’a aucun bouton sur lequel les vêtements du bébé pourraient s’accrocher (si le bébé tente de sortir du lit et ses vêtements s’accrochent sur un bouton, il pourrait s’étrangler).
• Obtenez un exemplaire de la brochure «Baby’s Best Chance» de votre médecin, de l’infirmière de santé publique de votre localité ou de la pharmacie. Elle contient plein de renseignements sur la bonne façon deprendre soin d’un bébé et de garantir sa sécurité.

Si votre bébé est mort du SMSN
Il est important de comprendre que l’adoption de ces suggestions peut réduire le risque de SMSN mais ne saurait le prévenir dans tous les cas. On ignore toujours la cause (ou les causes) du SMSN et les parents d’un bébé qui en a été victime ne devraient pas penser que leur façon de prendre soin du bébé en est responsable.

Si votre bébé a été victime du SMSN, essayez de comprendre que le SMSN ne peut être prévenu dans tous les cas. N’oubliez pas : il a des gens qui peuvent vous aider à surmonter votre deuil. Votre médecin, votre infirmière de santé publique ou votre ministre du culte peuvent vous aider à trouver quelqu’un capable de vous conseiller ou un groupe de soutien formé de gens qui ont traversé la même épreuve, qui peuvent vous soutenir, vous et votre famille.

HealthLinkBK.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s