INFORMATION DES PATIENTS AVANT UNE CORONAROGRAPHIE.


Pourquoi vous propose-t-on une coronarographie ?

Votre état de santé, notamment les symptômes que vous ressentez, font penser que vous avez une maladie coronaire. La maladie coronaire peut être responsable d’une angine de poitrine, d’infarctus du myocarde, d’insuffisance cardiaque (qui se traduit le plus souvent par un essoufflement) et peut évoluer éventuellement vers un décès parfois subit. L’évolution de la maladie coronaire peut être en grande partie freinée par un traitement adapté. Il est donc important de faire un diagnostic précis. La coronarographie permet de faire un bilan exact des atteintes (rétrécissement ou obstruction) de vos artères coronaires et de l’état de votre cœur.

Réalisation de la coronarographie :

Le cathétérisme cardiaque et la coronarographie sont réalisés dans une salle de radiologie spécialement équipée. Le patient est allongé sur une table d’examen radiologique. Il est nécessaire d’être à jeun, certains médicaments doivent être arrêtés au préalable. Le médecin réalise une anesthésie locale autour de l’artère à ponctionner, puis introduit des sondes dans l’artère pour aller jusqu’au cœur. L’examen de votre cœur et des artères coronaires n’est pas en lui-même douloureux. Après la fin de l’examen, les sondes sont retirées de l’artère et afin d’éviter un saignement trop important, un pansement compressif est laissé en place plusieurs heures et vous devrez rester allongé pendant ce temps en évitant de mobiliser le membre ponctionné.

La coronarographie comporte-t-elle des risques ?

Malgré les progrès techniques et l’expérience des médecins, le cathétérisme cardiaque et la coronarographie comportent un risque d’incidents ou d’accidents notamment :

– complications allergiques le plus souvent liées à l’utilisation de produits radiologiques iodés ou anesthésiques locaux. Si vous avez déjà présenté des manifestations allergiques, il faut absolument en informer le médecin ;

– complications au niveau du point de ponction de l’artère. La complication la plus fréquente est la formation d’une ecchymose ou d’un hématome au point de ponction qui peut persister plusieurs jours mais qui est habituellement sans conséquence. Cependant, l’augmentation de volume dans les jours qui suivent l’examen doit vous conduire à consulter rapidement. Plus rarement, le maniement des sondes peut occasionner des blessures de l’artère et nécessiter une réparation chirurgicale et/ou une transfusion sanguine, ou décrocher un fragment d’athérome responsable d’une embolie ;

– complications cardiaques et coronaires. Au cours de l’examen peuvent survenir des malaises, des douleurs dans la poitrine, des palpitations liées à un trouble du rythme cardiaque. Des complications plus graves sont très rares : à titre indicatif, dans une revue publiée dans la littérature médicale, sur une grande série de patients, on note un risque de décès de 0,8/1 000, de perturbations neurologiques (notamment paralysies) de 0,6/1 000, d’infarctus du myocarde de 0,3/1 000. D’autres complications moins sévères ont été rapportées, leur fréquence est inférieure à 1 %. En cas de complication cardiaque grave, une angioplastie (dilatation d’un rétrécissement des artères coronaires par un ballon) ou une intervention chirurgicale de pontage coronaire ou toute autre action peuvent être nécessaires en urgence.

Quels bénéfices peut-on attendre de la coronarographie ?

Selon les résultats de la coronarographie et de l’ensemble du bilan clinique, un traitement adapté à votre cas vous sera proposé. Ce traitement pourra être des médicaments prescrits à long terme, une angioplastie coronaire (technique proche de celle de la coronarographie) ou une intervention chirurgicale de pontage aorto-coronarien. Ce traitement visera à éviter les complications ultérieures de votre maladie coronaire et à améliorer votre confort de vie. La décision finale de traitement sera prise en accord avec vous-même et vos médecins traitants habituels.

Conclusion :

Ce document constitue une notice explicative des risques et bénéfices du geste de coronarographie dont vous allez bénéficier. Il ne constitue pas une décharge de responsabilité du médecin qui vous réalisera l’examen et qui vous a commenté ces informations générales en les rapportant à votre situation particulière.

Je reconnais que la nature de la coronarographie ainsi que ses risques et avantages m’ont été expliqués en termes que j’ai compris et qu’il a été répondu de façon satisfaisante à toutes les questions que j’ai posées.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s