Mort Subite


Pr MERRAH Service de médecine légale CHU de Beni Messous.

LA MORT SUBITE La mort subite est une mort imprévue et inexplicable qui survient brusquement chez un individu en pleine santé apparente ou chez un individu atteint déjà d’une maladie connue mais dont l’évolution n’est pas normalement ou rapidement mortelle Pratiquement, il s’agit de plus souvent de mort naturelle, mais ce sont les circonstances de sa survenue qui la rend « suspecte » c’est-à-dire qu’elle peut poser un problème médico légal – En présence de cas de mort subite de l’adulte ou de l’enfant lorsque le médecin n’est pas en mesure de porter ou diagnostic de la cause de la mort, il peut refuser de rédiger le certificat de décès ou bien mentionner mort de cause inconnue ou posant un problème médico légal – II est souvent difficile d’établir avec certitude la cause d’une mort subite et diverses recherches sont nécessaires pour l’établissement du diagnostic médico légal- Ces recherches comprennent :

COMMEMORATES

La recherche des circonstances du décès apporte des renseignements précieux sur les antécédents pathologiques du sujet, les causes occasionnelles qui ont pu intervenir pour faciliter une mort subite – –    L’âge : les morts subites concernant les personnes âgées surtout –    Le sexe : elle est plus fréquente chez l’homme que chez la femme –    Les conditions de la mort : fatigue, effort physique intense, émotion jouent un rôle important dans les morts subites –    Le lieu : domicile, lieu de travail, terrain de sport, lieu public L’étude des commémoratifs apporte des éléments d’orientation dans la recherche des causes de la mort .

Enquête clinique

Au cours de la levée du corps, le médecin essayera de reconstituer les manifestations cliniques qui ont précédé la mort : Phénomènes convulsifs, asphyxiques, cardiaques, cela reste très imprévus d’autant plus que la mort s’est produite sans témoins

Constatations anatomo pathologiques

Parfois, la levée du corps étant insuffisante, l’autopsie est absolument nécessaire pour la recherche de la cause de la mort Deux éventualités peuvent se présenter : –    lésions internes retrouvées sont nettes et l’origine naturelle de la mort sera facilement établie

–    lésions peuvent être plus discrètes et ne constituer que des arguments de présomption Les recherches anatomo pathologiques et toxicologiques viendront étayer les investigations .

Mort subite de l’adulte Chez l’adulte, les principales causes de mort subite peuvent être de 2 sortes : –    causes évidentes, anatomiques relevant d’une lésion cardiaque, pulmonaire par exemple : ce sont les causes organiques –    causes physiologiques, fonctionnelles faisant suite à l’excitation des nerfs neuro – végétatifs : mort réflexes par inhibition des fonctions vitales : arrêt du cœur et de la respiration 1) Mort subite organique Ce sont les cas simples ou l’autopsie dissipe toute incertitude en révélant l’existence de lésions organiques : il s’agit d’une mort d’origine naturelle –  Parmi les causes, les causes cardio-vasculaires sont les plus fréquentes, en particulier : •   l’infarctus du myocarde •   la rupture de l’aorte sur anévrysme •   embolie de l’artère pulmonaire •   embolie gazeuse (Au cours de l’avortement criminel)  –    Les affections pleuro pulmonaires en cause peut être : •   œdème aigu du poumon •   hémoptysie foudroyante •   broncho pneumonies •  obstruction des voies respiratoires par régurgitation alimentaire, se voit chez les personnes âgées, les alcooliques : le bol alimentaire ou bien un corps étranger obstrue la trachée et les bronches et empêche l’air de pénétrer au niveau des poumons  –  Les causes neurologiques, accidents vasculaires cérébraux entraînant une hémorragie cérébrale  –  Les affections digestives : hémorragies perforations gastro intestinales, la pancréatite aiguë  hémorragique 2) Mort par inhibition La mort par inhibition en clinique humaine s’observe à la suite de traumatisme de la paroi laryngée, du creux épigastrique, des organes génitaux (Knock –   ont des boxeurs, noyé blanc intervention medico chirurgicale -manœuvre abortive criminelle) Les inhibitions psychiques peuvent être à l’origine de mort subite : l’homme meurt d’émotion, de peur – Que trouve t- on à l’autopsie : –    Faits négatifs : absence de toute lésion de violence : pas de trace de lésion cutanée ni d’hémorragie.

–    Faits positifs : tableau de vasodilatation généralisée à l’ensemble des viscères en particulier le foie, les reins, congestion du cerveau Causes des morts par inhibition Comment expliquer ces morts paradoxales, à quel processus peut on les rattacher – Ne meurt pas qui veut d’inhibition – II faut en effet qu’existent ou que soient réalisées des conditions favorisantes Parmi ces conditions favorisantes se trouvait : – la constitution neuro végétative du sujet vagotonique – sympathicotonique – amphotonique L’organisme répond à l’excitation selon sa constitution nerveuse – la constitution humorale L’organisme répond à l’excitation également selon sa constitution humorale, c’est-à- dire selon ses propres réactions biologiques aux stimulations Des auteurs dans leurs travaux ont montré : l’état de déséquilibre humoral dans lequel se trouvait sont individu en période digestive — (souvent la mort par inhibition survient après un repas)  D’autres phénomènes peuvent perturber la stabilité humorale : ce sont les modifications humorales engendrées par la peur, l’émotion caractérisées par un hyperfonctionnement endocrinien qui se traduit par une HTA, hyperglycémie, hyperadrénalinémie On se trouve devant un cadavre qui est mort brutalement, alors qu’il étai en bonne santé, à la suite d’un traumatisme léger, sur une région anatomique connue par sa sensibilité particulière – l’autopsie n’a montré aucune lésion mais simplement un état de congestion de tous les viscères et organes Ces morts sont expliquées par des physiologistes connues dues à un phénomène d’irritation nerve use d’origine externe, mécanique, physique ou clinique exercée sur certaines régions cutanées ou muqueuses : il y a inhibition par voie réflexe qui entraîne : –    la suspension puis l’arrêt définitif des fonctions respiratoires par action sur le bulbe –    l’arrêt circulaire par action sur le cœur Les morts subites pouvant survenir au cours d’interventions médico chirurgicales sont beaucoup mais fréquentes grâce aux moyens techniques et pharmacologiques de la réanimation médicale.

LA MORT SUBITE INEXPLIQUEE DU NOURRISSON C’est la mort inattendue d’un nourrisson âgé de 7 jours à 1 an dont ni les antécédents, ni l’examen pratiqué après la mort ne peut en établir avec certitude la cause – cette mort silencieuse et inattendue survient au cours du sommeil –  sa gravité réside dans la suspicion qu’elle peut engendrer sur l’entourage et la famille du nourrisson, à propos de négligence ou même d’un acte criminel, soulevant parfois un problème médico légal – –    sa fréquence au cours de la l

année de vie des nourrissons est assez remarquable, en général dans la tranche d’âge entre 2 et 4 mois.

signes  cliniques :   ils  se  manifestent  par  des  troubles  respiratoires accompagnés de toux, de cyanose, de rhinopharyngite – parfois, il s’agit de nourrissons hypotrophiques, c’est-à-dire ayant à la naissance un faible poids –   le mécanisme supposé de ces troubles serait celui d’une immaturité, c’est-à-dire d’un retard de développement des centres nerveux de contrôle de la respiration et du cœur d’où la possibilité  de perturbations cardiorespiratoires et la mort pendant le sommeil  –   des manifestations allergiques ont été  également invoquées ou bien une asphyxie par régurgitation pour essayer d’expliquer   la mort subite du nourrisson -Conduite du médecin :    En présence d’une mort subite du nourrisson, le médecin doit éliminer en premier lieu, toute suspicion de sévices , de mort traumatique par un examen soigneux II peut exister une cause pathologique évidente quand le nourrisson est en traitement et au cours de l’interrogatoire, il est possible de retrouver des signes qui orientent sur la cause de la mort (rhume, vomissements) Mais le médecin doit surtout dans de pareilles circonstances éviter de créer une situation médico légale et ses lourdes suites alors qu’il n’existe aucun élément suspect dans « cette mort subite inexpliquée ».

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s