La responsabilité du transfuseur


1. Définition

-La transfusion sanguine est l’administration par voie i.v. d’un concentré érythrocytaire ou d’un dérivé sanguin comme le plasma ou les plaquettes.

 2. Indications 

-Augmenter le volume du sang circulant.
-Augmenter le nombre des globules rouges et maintenir le taux d’hémoglobine chez les patients anémiques.
-Fournir des facteurs plasmatiques de coagulation afin d’arrêter les saignements.
-Augmenter le nombre de plaquettes en cas de thrombopénie.

-On peut citer à titre d’exemples les pathologies suivantes :

  • Transfusion de culots de globules rouges (CGR) lors d’hémorragie aiguë massive, quelque soit sa cause et induisant une anémie aiguë avec un taux d’hémoglobine ≤ 7 g/l chez les patients sans antécédents particuliers ou ≤ 8-9 g/l chez les personnes ayant des antécédents cardio-vasculaires.

 

  • Transfusion de tout type de PSL chez des patients ayant soit une hémorragie aiguë, soit des troubles profonds de l’hémostase avec fibrinogène < 1 g/l, TP < 40-50 %, TCA > 1,8 fois le témoin, plaquettes < 50 000, soit un surdosage symptomatique en anticoagulants.

 

  • Le médecin prescripteur est ainsi face à une situation complexe car sa décision sera fonction aussi bien de la vitesse du saignement que de son ancienneté, de son abondance et surtout de sa mauvaise tolérance clinique traduisant une inadéquation entre les apports et les besoins du malade en transporteurs d’oxygène.

3. Principe de réalisation d’une transfusion : 

3.1. Risques, prévention, précautions :

-S’assurer que le patient ait bien reçu les informations sur la transfusion sanguine et qu’il peut répondre à des questions éventuelles telles que :  » Avez-vous déjà eu une transfusion sanguine ?  »

-Si oui,  » Avez-vous présenté des problèmes ?  » et en cas de refus ou de réaction post- transfusionnelle, informer le médecin.

-Ne pas transfuser un sac de sang ayant séjourné plus de 3 jours au frigo.

-Accident transfusionnel :

  • Si une réaction  » grave  » intervient, c’est dans la plupart des cas, dans les 15 premières minutes, mais le contrôle est nécessaire tout au long de la transfusion sanguine.
  • Le choc anaphylactique transfusionnel est marqué par l’apparition de certains symptômes tels que : frissons, fièvre, tachycardie, angoisse, dyspnée, chute de tension, céphalées, vomissements, barre lombaire, éruption cutanée, anurie, prurit.

 3.2. Matériel: 

-Tubulure à transfusion
-Eviter les longs cathéters

-Utiliser des voies veineuses courtes :
– Epicrânienne (Butterfly) 19 Gauge
– Canule veineuse courte (Venflon) 16 ou 17 Gauge

-Pour la pédiatrie ou les personnes difficiles à piquer,
 Cathéter court diamètre 23 Gauge.

 3.3. Déroulement du soin :

3.3.1. Avant la pose de la transfusion :

-Sortir le sac de sang du réfrigérateur au moment de l’emploi.

-Ne pas réchauffer le sang (sauf au bloc).

-Contrôler l’identité du patient (nom, prénom, date de naissance) soit auprès de lui ou, s’il ne parle pas, vérifier son bracelet et/ou l’étiquette nominative.

-Vérifier concordance entre les noms, prénom, date de naissance figurant sur l’étiquette .ATTENTION AUX HOMONYMES

-Vérifier la concordance des numéros présents sur l’unité de sang à transfuser, l’étiquette

-Prélèvement du groupe ABO Rh et recherche d’agglutinines irrégulières :

  • Les prélèvements précèdent l’acte transfusionnel et doivent être effectués par un infirmier ou un médecin.
  • Ils comprennent :
    -Une première détermination de groupe ABO, Rh, RAI et des sérologies pré-transfusionnelles

– Une deuxième détermination de groupe ABO, Rh, prélevée par un autre intervenant sur un site de prélèvement différent du premier.
-Remarque: il vaut mieux que la deuxième détermination soit effectuée par la même personne, qui a faite la première, plutôt que pas du tout.

  • Identification des prélèvements :
    Le nom, prénom, nom d’épouse, date et lieu de naissance doivent être inscrits sur les tubes ainsi que sur les bons de demande d’examen (le nom du préleveur sera inscrit ainsi que la date et l’heure du prélèvement).

-Contrôler la concordance entre le groupe ABO et le Rhésus de l’unité de sang à transfuser, l’étiquette et le bulletin de livraison

-Contrôler les signes vitaux (pouls, T°, tension artérielle). Si perturbation, se référer à la prescription médicale.

-Vérifier que le patient soit installé dans une position confortable.

-Réexpliquer le procédé au patient, lui demander de signaler immédiatement toute sensation inhabituelle.

-Se désinfecter les mains et mettre des gants. OBSERVER L’ASEPSIE LA PLUS STRICTE.

-Faire le test pré-transfusionnel juste avant de poser la transfusion

-Bien mélanger le produit en retournant le sac fond sur fond.

-Enfoncer la tubulure à travers la membrane de protection par un mouvement de rotation, en tenant fermement la base du canal d’introduction.

-Remplir entièrement la chambre du filtre et la moitié de la chambre du stilligoutte en pressant d’une main sur le sac de sang pendant que l’autre déclampe la tubulure.

-Retourner le sac de sang, le suspendre.

-Chasser l’air dans la tubulure en mobilisant la roulette du dispositif de réglage.

-Placer la transfusion et régler le débit selon les indications thérapeutiques.
-Transfuser l’unité dans les délais indiqués :
le temps de transfusion est à adapter à la clinique et à la situation du patient :
-Concentré érythrocytaire : moyenne 1h30, ne pas dépasser 4 heures
-Plasma frais congelé : moyenne 30 minutes
-Concentré plaquettaire : moyenne 10 – 15 minutes
-Thrombaphérèse : moyenne 30 minutes

-Amorcer lentement durant les 15 premières minutes.

-Enlever les gants et se désinfecter les mains

 3.3.2. Pendant la transfusion :

-Rester près de la personne
-Surveiller impérativement les réactions à la transfusion et contrôler les signes vitaux (pouls et tension artérielle) pendant les 15 premières minutes, puis toutes les 15 à 30 minutes
(surveillance à adapter selon la situation).

-Inscrire au dossier de soins les données sur l’administration de la transfusion et de l’évolution de l’état du patient.

-Coller sur la feuille de surveillance et le graphique : l’étiquette du No de l’unité de sang, mettre l’heure de la pose, la quantité, la durée et la date de la transfusion.  

3.3.3. Après toute transfusion :

Contrôler les signes vitaux (pouls, T°, tension artérielle).

-Communiquer au médecin toute modification éventuelle, notamment une augmentation de T° (> ou = à 38°).

-Compléter les observations dans le dossier de soins du patient et sur l’étiquette d’identification de la poche de sang.
 3.4. Entretien/Elimination : 

-Changer les accessoires périphériques après chaque transfusion (tubulure, robinet etc.).
-Ne pas oublier de conserver le bulletin de livraison dans le dossier médical.

3.5. Réception des PSL 

La réception des PSL est faite par le médecin ou l’infirmier.

Il faut vérifier : 

  • Le groupe ABO Rh des CGR (en général Groupe 0, Rhésus (Rh) négatif) et des PFC (en général de groupe AB).
  • L’intégrité des poches et leur aspect.
  • La date de péremption des PSL.
  • La concordance entre la fiche de distribution nominative et les numéros de PSL.
  • L’heure de délivrance des PSL (moins de 6 heures).
  • L’identité du patient, si elle connue (orthographe précise : nom, nom d’épouse, prénom, date et lieu de naissance

Tableau de compatibilité entre le sang du patient et le CGR :

PATIENT CULOT GLOBULAIRE ROUGE
A A, O
B B,O
AB A, B, AB et O
O O

Tableau de compatibilité entre le sang du patient et le PFC :

PATIENT PLASMA FRAIS CONGELE
A A, AB
B B, AB
AB AB
O A, B AB et O

3.6. Acte transfusionnel  

-L’acte transfusionnel est réalisé par le médecin ou sur prescription médicale par l’infirmier  à condition que le médecin puisse intervenir à tout moment.

-La sécurité de l’acte repose :
-Sur le contrôle ultime pré-transfusionnel.
-Sur le contrôle simultané de l’identification du receveur et du PSL à transfuser.
-Sur la réalisation de l’ensemble des contrôles par la même personne.

-Le contrôle ultime pré-transfusionnel (CUPT) :
-Il s’agit du dernier contrôle de sécurité avant l’administration du produit sanguin labile. .
-Ce contrôle permet de vérifier la compatibilité entre les globules rouges de la poche à transfuser et le sang du patient  receveur.
Tableau d’interprétation :cross match

Groupe sanguin Anti-A Anti-B
A +
B +
AB + +
O

  + = Agglutination
   – = Pas d’agglutination

Le CUPT doit  être effectué :

  • Par l’opérateur de la transfusion.
  • En présence du patient.
  • Juste avant la transfusion.
  • Pour le patient et le CGR.

Remarque : toute discordance, non-conformité, difficulté ou doute dans l’interprétation, portant soit sur le contrôle ultime de concordance, soit sur le contrôle ultime de compatibilité conduit à suspendre l’acte transfusionnel et impose un contact avec le médecin responsable de la transfusion. Celui-ci contacte, si nécessaire, le médecin habilité à délivrer un conseil transfusionnel.

4. Responsabilité du Médecin Prescripteur :

-la transfusion est un acte thérapeutique qui obéit aux grandes règles de la responsabilité médicale.

-il ya des exigences réglementaires pour le médecin tout au long de la chaîne transfusionnelle.

-Ces exigences débutent avant la prescription par une information médicale appropriée et le consentement de son patient.

-Le médecin prendra en compte le bénéfice/risque de la thérapeutique et suivra la réglementation pour éviter de voir engager sa responsabilité.

-La transfusion sanguine est un procédé qui relève de la compétence de l’infirmière.

-ib et ide L’infirmière est chargée de procéder à des vérifications et à des surveillances avant, pendant et après la transfusion.
-L’infirmière effectuant les contrôles qui précèdent la transfusion doit être la même que celle qui la pose.  

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s