l’Entomologie légale


Conférencier : Benoît VINCENT

Département d’Entomologie – IRCGN, Rosny-sous-Bois

Problématique :

– en quoi les insectes peuvent-ils aider à résoudre une enquête policière ?

Les origines de l’entomologie

1) Qu’est-ce que l’entomologie légale ?

C’est une discipline criminalistique qui, par l’étude des insectes nécrophages, permet une estimation de la date du décès.

2) Historique

– Sung T’Zu : La légende raconte qu’après la mort d’une personne assassinée à l’aide d’une faucille, l’auteur a pu être identifié grâce aux mouches attirées par les micro-traces de sang présentes sur sa faucille.

– Cas Bergeret d’Arbois (1 855) : On a pu, grâce à l’identification des insectes, dater la mort d’un bébé retrouvé emmuré.

– Mégnin (1 894) : «La faune des cadavres : application de l’entomologie à la médecine légale ». Il existe des insectes caractéristiques de chaque stade de décomposition. On distingue huit vagues d’insectes, nommées escouades.

– Leclercq (1 947) : médecin légiste belge qui utilisait l’entomologie en complément de ses expertises. Il a instauré cette pratique dans les laboratoires : on fait appel à l’entomologie lorsque le corps présente un état de décomposition avancé (en générale au-delà d’une semaine).

– Smith : il a écrit, en 1986, le l’ouvrage «A Manual of Forensic Entomology », qui décrit les espèces et les méthodes de l’entomologie légale.

– IRCGN (Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale) : cet institut possède 12 départements dont celui d’Entomologie crée en 1992. Celui-ci est constitué d’une équipe de 4 personnes, qui réalisent des travaux d’expertise et de recherche pour les services de police et de la gendarmerie en France métropolitaine et dans les DOM-TOM.

3) Expérience de décomposition d’un modèle animal

On place un cochon mort en cage pour éviter l’action des charognards et permettre la conservation du cadavre tout au long de l’expérience. Certains insectes, tels que les mouches vertes, détectent l’odeur dégagée par l’animal mort et pondent des œufs dans les orifices naturels de ce dernier, avec une incubation en général de 24h. Ainsi un corps ne présentant que des œufs date normalement de moins de 48h. Après éclosion, la larve entre dans le corps pour se nourrir de la chair et des muscles. Le corps gonfle du fait des gaz émis lors de sa décomposition. A partir du 11ème jour, les larves s’éloignent du corps et s’enterrent jusqu’à environ 15 cm sous le sol, afin d’effectuer, à l’abri des prédateurs, leur processus de métamorphose. A partir du 13ème jour il ne reste que les os et des parties coriacées.

II.                               Protocole de datation

1) Le cycle biologique des insectes et les huit escouades de Megnin

La mouche adulte pond des œufs qui, après éclosion, donnent des larves. Elles se nourrissent de cadavres : c’est le stade larvaire passant par trois étapes : L1, L2 et L3. Elles se transforment dans un endroit sec, souvent sous terre, en pupes qui donneront, après le processus de métamorphose, de nouveaux individus matures se nourrissant généralement du nectar des fleurs.

De manière schématique, les insectes arrivent sur les corps morts en huit escouades successives décrites par Megnin :

– dans les premières minutes qui suivent le décès, les Diptères Calliphoridae,

– apparition d’une odeur cadavérique attirant les Diptères Sarcophagidae,

– fermentation butyrique avec les Coléoptères Dermestidae et les Lépidoptères Pyralidae,

– fermentation caséique associée à l’apparition des Diptères Fanniidae et Piophilidae et des Coléoptères Cleridae (Necrobia) qui mangent des larves,

– fermentation ammoniacale attirant les Diptères Muscidae et les Coléoptères Histeridae et Silphidae,

– le corps desséché s’associe à l’apparition d’acariens,

– déshydratation du corps qui attire les Coléoptères Dermestidae et les Lépidoptères Tineidae, – réduction squelettique liée à la présence des Coléoptères Tenebrionidae et Ptinidae.

2) Prélèvement et identification

– Des techniciens formés par les entomologistes réalisent des carottages de terre autour du corps et des prélèvements d’insectes sur l’ensemble du corps sur la scène de crime et dans la salle d’autopsie (meilleures conditions).

– Les prélèvements sont envoyés sous forme de scellés au laboratoire pour procéder à l’analyse. Les larves encore vivantes sont mises en élevage jusqu’au stade adulte afin de déterminer leurs dates des pontes. Les larves et adultes sont identifiées à l’aide de critères morphologiques.

3) Détermination de l’âge des insectes et détermination du site

La température : le temps de développement moyen décroît avec la température, ce qui permet de déterminer l’âge de l’individu et ainsi de faire une corrélation avec la date du décès. Il existe des seuils thermiques limitant le comportement des insectes.

On peut estimer la date du décès à plus ou moins 48h sur un cadavre de moins d’un mois, en analysant les données climatiques, la particularité du site, les espèces présentes et leur données d’élevage.

Eléments bibliographiques

– Les insectes : physiologie et développement, par RACCAUD-SCHOELLER J. (1980), collection Maîtrises de biologie, Editions Masson

III.                 Conclusion

L’entomologie est très performante sur les cadavres en état de décomposition avancée et est complémentaire de la médecine légale. C’est une méthode fiable. On peut aussi y faire appel pour confirmer le manque de soins apportés à un nourrisson, mettre en évidence une escroquerie par l’utilisation d’insectes, vérifier les mesures sanitaires dans les lieux de stockage, la protection des espèces et contribuer à des enquêtes liées au braconnage ou à la destruction d’espèces protégées.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s