Classification de Cauchoix et Duparc


Elle est fondée sur l’importance de l’ouverture cutanée.

Type I

il s’agit d’une ouverture punctiforme ou d’une plaie peu étendue, sans décollement ni contusion, dont la suture se fait sans tension

Type II

il s’agit d’une lésion cutanée qui présente un risque élevé de nécrose secondaire après suture. Cette nécrose est due soit à :

. une suture sous tension d’une plaie ;

. des plaies associées à des décollements ou à une contusion appuyée ;

. des plaies délimitant des lambeaux à vitalité incertaine.

Type III

il s’agit d’une perte de substance cutanée prétibiale non suturable en regard ou à proximité du foyer de fracture.

Cette classification a le mérite d’être simple mais elle n’a pas une signification évolutive et surtout ne tient pas compte des lésions de l’os et des parties molles autres que cutanées.

Classification de Gustilo

Cette classification est plus complète et elle est actuellement largement utilisée par tous.

Type I

ouverture cutanée inférieure à 1 cm. Généralement l’ouverture se fait de l’intérieur vers l’extérieur. Il existe une petite lésion des parties molles. La fracture est souvent simple, transverse ou oblique courte avec petite comminution.

Type II

ouverture supérieure à 1 cm sans délabrement important ni perte de substance ni avulsion. Il existe une légère comminution et une contamination modérée.

Type III

délabrement cutanéo-musculaire, lésion vasculo-nerveuse, contamination bactérienne majeure :

III A

la couverture du foyer de fracture par les parties molles est convenable malgré la dilacération extensive. Il existe une comminution importante de la fracture sans tenir compte de la taille de la plaie.

III B

la fracture ouverte est associée à une lésion extensive ou à une perte de substance des parties molles avec stripping du périoste et exposition de l’os avec contamination massive et comminution très importante due au traumatisme à haute énergie. Après parage et lavage, l’os reste exposé et il est nécessaire de recourir à un lambeau de voisinage ou à un lambeau libre pour le recouvrir.

III C

la fracture ouverte est associée à une lésion artérielle qui nécessite une réparation, mise à part le degré important des dégâts des parties molles.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s