Polonium 210: L’assassin qui dévore les globules rouges.


D’après Fabien Gruhier- Nouvel Observateur 11-17 Janvier 2007

Le Polonium 210 est mille fois plus toxique que le plutonium et un million de fois plus que le cyanure : un seul centième de milligramme (10 microgrammes) suffit à tuer en quelques semaines un homme de poids moyen; une dose évidemment invisible à l’œil nu, indétectable par la police ou les douanes – la radioactivité alpha est arrêtée par une simple feuille de papier, ou quelques centimètres d’air. Mais une dose à manipuler avec moult précautions quand on souhaite s’en servir pour éliminer quelqu’un comme l’ex-espion russe Alexandre Litvinenko, qui succomba à une ingestion de Polonium 210 l’an dernier.

Il faut de plus faire vite car le Polonium perd la moitié de sa radioactivité tous les 138 jours, il s’achète au rayon des poisons frais. C’est-à-dire que pour une efficacité optimale (de l’échantillon) il doit avoir été récemment fabriqué par irradiation du bismuth dans un réacteur nucléaire.

Après l’ingestion du poison, il passe de l’estomac dans la circulation sanguine. Chaque atome de Polonium est alors porteur d’un projectile alpha expulsé à grande vitesse : de quoi littéralement griller toutes les cellules de l’organisme, les globules rouges en premier, et causer une mort dite « multifactorielle ».

Ce redoutable métal est pourtant omniprésent dans la nature, produit en permanence par la désintégration de l’uranium et du thorium, qui abondent dans la croûte terrestre. Si bien qu’on le trouve à l’état de traces dans tout organisme humain.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s